La ressource en eau

Le périmètre d’étude du projet d’échangeur est traversé par deux cours d’eau, affluents de la Garonne (la Seynes, la Bourdasse), masses d’eau dont les états écologique et chimique sont dégradés. Le projet est également concerné par une nappe d’eau souterraine en bon état, utilisée pour l’agriculture ou les particuliers mais qui ne fait pas l’objet localement de prélèvements et d’utilisation en qualité d’eau potable. L’enjeu inondation est prégnant dans le secteur car l’on assiste à des débordements temporaires des affluents de la Garonne en période de forte pluie. Différents documents de planification visent en outre à encadrer la gestion de la ressource en eau afin de la préserver (SDAGE Adour Garonne, SAGE Vallée de la Garonne). Sur le secteur concerné par la création de l’échangeur d’Agen Ouest, une étude du fonctionnement et de la qualité des eaux permettra de concevoir un réseau d’assainissement destiné à traiter les eaux de pluie tombées sur la chaussée avant leur rejet dans le milieu naturel, et protéger ainsi les cours d’eau à proximité. Le projet prendra en compte les zones inondables et sera dimensionné pour éviter tout impact sur l’existant. Un dossier au titre de la Loi sur l’eau sera élaboré sur la base de la solution retenue.